La nature indépendante de son activité explique l’affiliation de l’artisan au Régime social des indépendants (RSI). Cela signifie notamment que, depuis 2001, les remboursements au titre de la maladie sont les mêmes que dans le régime général. Pour bénéficier d’une meilleure couverture sociale, les artisans ont intérêt, comme les salariés, à se doter d’une complémentaire santé. En souscrivant à une mutuelle spécifique, l’artisan pourra en outre, grâce à la loi Madelin, déduire les cotisations de son impôt sur le revenu.

Les atouts d’une mutuelle artisan

Réservée aux travailleurs non salariés, une telle mutuelle prendra en charge des soins non remboursés par l’assurance maladie. Elle offrira ainsi à ses souscripteurs une protection sociale plus étendue. Par ailleurs, ces complémentaires santé sont dans l’ensemble moins onéreuses que les autres. Cette particularité tient notamment au comportement spécifique des artisans. En moyenne, ils sont en effet moins demandeurs de soins que les salariés.

Un comparateur au service d’un choix éclairé

Notre comparateur vous permettra d’examiner les conditions proposées par des mutuelles conçues pour les artisans. Nous sélectionnons des contrats proposant des avantages notables, susceptibles d’améliorer votre protection sociale. Certaines mutuelles proposent un tiers payant généralisé, vous dispensant de faire l’avance des frais médicaux. D’autres proposent des formules de remboursement très avantageuses sur des soins souvent mal remboursés par l’assurance maladie, comme les soins dentaires ou d’optique. Il ne vous reste qu’à essayer notre comparateur. Cette démarche gratuite et sans engagement vous permettra de découvrir la mutuelle artisan qui répondra le mieux à vos attentes.

Une mutuelle encadrée par la loi Madelin

La loi Madelin a prévu des contrats de mutuelle très avantageux pour les travailleurs non salariés, dont font partie les artisans. Pour en bénéficier, les artisans doivent cependant remplir certaines conditions. Il est d’abord nécessaire que la complémentaire santé soit éligible à la loi. Par ailleurs, le contrat proposé par la mutuelle doit être responsable. En souscrivant un tel contrat, son bénéficiaire s’engage notamment à suivre le parcours de soins coordonnés ou à s’acquitter de la franchise sur les consultations du médecin traitant. Il convient encore que le régime fiscal de l’artisan soit le régime réel normal ou le régime réel simplifié. Sa soumission au premier ou au second régime sera fonction de son chiffre d’affaires. Pour savoir si vous pouvez souscrire à une mutuelle artisan éligible à la loi Madelin, et déduire ainsi vos cotisations de vos impôts, n’oubliez pas de vous rendre sur la page de notre site consacrée à la loi Madelin et aux mutuelles.